Recherche par :
Acces rapide
Accès rapide :
Accueil > Librairie > Histoire   

Histoire




Classer par prix   

Batakovic Dusan <i><br>Histoire du peuple serbe</i>
29.00 € 
L'ouvrage que nous avons l'honneur de vous présenter occupe une place particulière, peut-être unique, dans la vie culturelle serbe. L'originalité de ce livre tient tout autant à son fond qu'à sa forme. Paru en 2000 à Belgrade, cet ouvrage décrit pour la première fois la continuité de l'histoire du peuple serbe, depuis les origines (dès avant la glorieuse période des rois serbes du Moyen Age) jusqu'en 1990, c'est-à-dire la destruction de la Yougoslavie. En particulier, ce livre révèle, dans leur vérité nue, les souffrances endurées par le peuple et l'Eglise orthodoxe serbes tout au long du XXe siècle.
Bojovic I. Bosko<i><br> Raguse et l'Empire ottoman (1430-1520)</i>
Disponible prochainement
Buisson Jean-Christophe <i><br>Héros trahi par les alliés - le général Mihailovic</i>
21.50 € 

Né en 1893 au coeur de la vieille Serbie, Mihailovic combattit avec courage durant les deux guerres balkaniques (1912-1913) et la Première Guerre mondiale. Décoré à de multiples reprises, il intègre ensuite l'état-major de l'armée yougoslave. Après un séjour de quelques mois en France, il est nommé attaché militaire à Sofia puis à Prague. Ses avertissements contre le danger allemand et ses appels à la modernisation de l'armée ne sont pas entendus : la Yougoslavie est balayée en quelques jours par l'offensive du Troisième Reich d'avril 1941. Refusant la défaite, il rejoint le plateau de Ravna Gora avec une trentaine d'hommes où il crée la première guérilla de résistance en Europe occupée.

Buisson Jean-Christophe <i><br> Le Roman de Belgrade</i></br>
19.90 € 
Le Roman de Belgrade est à la fois un pèlerinage dans l’histoire et une invitation au voyage.  C’est aussi une chronique originale de l’amitié franco-serbe. Pendant près d’un siècle, rares furent les dirigeants serbes qui ne manifestèrent l’attachement de leur pays pour la patrie des poètes Victor Hugo et Lamartine et des généraux Franchet d’Esperey et De Gaulle.
Christitch Kosta <i><br>Les faux frères</i>
18.30 € 
Mirage et réalités yougoslaves
L'ambition de Kosta Christitch est de restituer un minimum de savoir et de mémoire pour faire table rase des idées reçues, dispensées pendant quatre décennies de pouvoir titiste. Ainsi, contrairement à une affirmation longuement entretenue, la Yougoslavie du maréchal Tito n'a ni réglé ni apaisé la question nationale. Elle l'a, au contraire, envenimée, en lui appliquant un mécanisme singulier, copié du modèle soviétique, qui a conduit à la dislocation du pays et à l'embrasement des haines.
de la Cerda Alexander <i><br>Nathalie de Serbie - la reine errante</i>
15.00 € 
Alexandre de La Cerda nous offre la première biographie française de la reine Nathalie.

Nathalie de Serbie fut toute sa vie une reine errante ... Expulsée à deux reprises de sa patrie d'adoption, elle parcourra l'Europe des villégiatures, avant de se fixer dans une thébaïde à Biarritz. Refuge que l'on aurait pu croire définitif, mais qu'elle quittera, au début de la Première Guerre mondiale, pour y accueillir les blessés du front.

21.00 € 
Djuric Ivan <i><br>Glossaire de l'espace yougoslave</i>
EPUISE c/o l'éditeur
Le Glossaire de l'espace yougoslave - un précieux dictionnaire où une soixantaine d' « entrées» ren­voient à autant de mots-clés de l'histoire et de la géographie yougoslaves ainsi qu'aux biographies des principaux protago­nistes de la Yougoslavie d'hier et d'aujourd'hui.
Foran de Saint Bar Thomas <i><br>Ordres et decorations au Royaume de Yougoslavie</i>
23.00 € 
Indisponible actuellement
Histoire des Waffen-SS albanais/ Des origines idéologiques aux débuts de la Guerre froide
Krestic Vasilije <i><br>Un peuple en otage - Serbes de Croatie face à l'Etat Croate</i>
8.00 € 

La guerre civile yougoslave n’a pas éclaté spontanément. Elle n’a pas été causée par des différends momentanés, territoriaux ou idéologiques, comme on l’affirme souvent, mais bien plutôt par un ensemble complexe de malentendus et de tabous historiques que l’effondrement du communisme n’a fait que ressusciter. Les cinq articles réunis ici ont été publiés entre 1988 et le début de 1991. Rédigés dans une langues claire, fortement documentés, ils illustrent avec lucidité l’implacable cheminement d’un drame annoncé dès la naissance de la Yougoslavie.

Krestic Vasilije <i><br>La grande Croatie - Le génocide comme projet politique</i>
19.00 € 
Installés dès le XVIe siècle sur les confins de l'Empire autrichien pour servir de rempart contre les Turcs, les Serbes, soldats libres et « schisma­tiques », car orthodoxes, ont suscité d'emblée un puissant réflexe de rejet de la société féodale et catholique de Croatie. Au fil des siècles, ce rejet s'est traduit par des appels à l'extermination de plus en plus précis, pour culminer dans le génocide d'État orchestré par le régime d'Ante Pavelić (1941-1945).
Laurière Hervé <i><br>Assassins au nom de Dieu</i>
13.00 € 
Sitôt devenue indépendante en 1941, à la faveur des conquêtes allemandes, la Croatie a décidé d'éliminer la totalité des Serbes, des Juifs et des Tziganes de son territoire. Conformément au programme décrété par son ministre de l'Education et des Cultes, un tiers des Serbes devaient être expulsés, un tiers convertis au catholicisme, un tiers liquidés.
19.00 € 

Le lecteur n'a pas souvent le privilège de croiser un destin humain d'exception, entièrement voué à une cause, au mépris de toute considération sociale. C'est à un destin de cette nature que s'attache le présent ouvrage: l'histoire de Rodolphe Archibald Reiss, jeune Allemand venu étudier la chimie à Lausanne. En 1908 il y fonda l'Institut de police scientifique, avant de se rendre en Serbie, dans la tourmente de la Première Guerre mondiale à titre d'observateur et correspondant de plusieurs journaux occidentaux.

Nicol M. Donald <i><br>Les derniers siècles de Byzance 1261-1453</i>
29.00 € 
Ce livre raconte l'histoire de l'empire restauré, de 1261 jusqu'à sa conquête par les Turcs Ottomans en 1453. Il décrit les combats qu'il fut amené à livrer contre les Chrétiens d'Occident désireux de rétablir leur domination à Constantinople, contre le mercantilisme des républiques italiennes, contre les colonisateurs francs, génois et vénitiens qui continuèrent d'occuper des îles de la Grèce et de la Mer Egée, contre la puissance montante des Turcs en Asie mineure, contre l'expansion serbe dans les Balkans, tandis que les grandes familles se livraient à des querelles suicidaires pour la possession du trône.
19.00 € 
12.00 € 

Le problème des Musulmans yougoslaves est l'un des plus difficiles à comprendre et cela notamment pour deux raisons.
La première en est la connaissance toute relative qu'a le public, et de l'histoire de la Yougoslavie, et de l'Islam...

Rivelli Marco Aurelio <i><br>Le génocide occulté</i>
23.00 € 
L'Etat indépendant de Croatie fut créé en avril 1941 sur les décombres du Royaume de Yougoslavie, envahi par les forces de l'Axe. Il disparut avec la défaite de l'Allemagne nazie et la reconstitution d'une fédération yougoslave sous régime communiste. Durant sa brève existence, cet Etat s'illustra par un zèle exterminateur qui scandalisa même ses alliés et protecteurs.
Samardzic Radovan <i><br>Mehmed Sokolovitch - Le destin d'un Grand Vizir</i>
25.00 € 
Bosnie, début du XVIe siècle: dans une rafle d’enfants serbes, prélevés comme « impôt du sang» par l'occupant turc, le jeune Bayo Sokolovitch, berger et lecteur au monastère orthodoxe de Mileseva, est arraché à sa famille et à son pays pour entrer au service du sultan. C'est l'époque de la défaite des chrétiens à Mohàcs (1526), et l'ascension sociale de Bayo devenu Mehmed Sokolovitch se confondra avec la montée en éclat de l'Empire ottoman.
16.00 € 
Sarajevo (Bosnie), le 28 juin 1914: un jeune Serbe de dix-neuf ans, Gavrilo Princip, tue d'un coup de pistolet l'archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d'Autriche-Hongrie, venu, le jour de la fête nationale serbe, commander des manœuvres militaires dont le thème était une attaque contre la Serbie. Cette cynique provocation suscita la colère des jeunes patriotes serbo-bosniaques. L'Autriche, qui désirait passionnément la guerre, prit le prétexte de cet attentat pour déchaîner les hostilités et embraser toute l’Europe.

  1 2
Suivante
www.uninfinicerclebleu.com © 2006-2011 tous droits réservés
Site réalisé avec PowerBoutique - logiciel boutique en ligne