Documents & Témoignages

68_1

Balles perdues

Auteur : Despot Slobodan

PRIX : 15.00 €

Dans les années 90, tout au long de la crise yougoslave, Slobodan Despot a écrit et publié contre le vent de la désinformation unilatérale qui devait conduire, en 1999, à la dévastation de la Serbie par l’OTAN.

Au début de cette « décennie hallucinée », la revue qu’il dirigeait, Raison garder, et les ouvrages sûr le conflit yougoslave publiés à L’Age d’Homme ont été parmi les rares répliques opposées aux flots de fausses nouvelles qui abreuvaient l’opinion européenne. A l’heure des bilans de ce désastre, empreints de dissimulation et d’embarras, ces textes apparaissent comme des témoignages prémonitoires.

Rodé dans les Balkans, le pilonnage médiatique précède et accompagne désormais, au même titre que les bombardiers, toutes les opérations géostratégiques de l’empire mondialiste. C’est dire si le précédent yougoslave méritait d’être rappelé comme un cas d’école au sein d’une perspective plus vaste.

C’est le propos du présent ouvrage.

Ces interventions ardentes sont autant d’interrogations sur la manipulation des esprits et l’abrutissement des âmes dans la société occidentale. De l’embrigadement pédagogique de la jeunesse à la déferlante Harry Potter, elles ont pour cible l’esprit de nivellement sous toutes ses formes. Auquel la vie intérieure dispensée par les grandes œuvres littéraires demeure le meilleur antidote.

« Face au conditionnement de masses, à l’hypnose collective induite par la télévision, au poids de la publicité devenue cadre de vie, que pèsent les réactions d’individus solitaires, voire de groupes entiers ? Contre le pouvoir, l’écrit paraît souvent n’être qu’une balle perdue. D’où le titre de ce livre. Mais les balles perdues, quelquefois, frappent là où on ne les attend pas. »- S. D.