Historie

28_1

Histoire du peuple serbe

Auteur : Batakovic Dusan

PRIX : 29 €

Sous la direction de Dusan Batakovic

Auteurs: Dusan T. Batakovic, Milan St. Protic, Nikola Samardzic, Aleksandar Fotic

Traduit du serbe par Ljubomir Mihailovic

L’ouvrage que nous avons l’honneur de vous présenter occupe une place particulière, peut-être unique, dans la vie culturelle serbe. L’originalité de ce livre tient tout autant à son fond qu’à sa forme. Paru en 2000 à Belgrade, cet ouvrage décrit pour la première fois la continuité de l’histoire du peuple serbe, depuis les origines (dès avant la glorieuse période des rois serbes du Moyen Age) jusqu’en 1990, c’est-à-dire la destruction de la Yougoslavie. En particulier, ce livre révèle, dans leur vérité nue, les souffrances endurées par le peuple et l’Eglise orthodoxe serbes tout au long du XXsiècle.

Radicalement nouveau par son contenu, cet ouvrage est tout aussi neuf dans sa forme: rédigé dans un style direct et très accessible, il s’appuie en effet sur une abondante iconographie, faite de photos, cartes de géographie, reproductions d’œuvres d’art, etc. qui donne une tonalité résolument moderne à l’histoire d’un des plus anciens peuples européens. Mais la force principale de ce livre est qu’il est à la fois factuel et thématique. Il est factuel parce que la simple présentation des faits historiques exposés permet, notamment grâce à la riche iconographie rassemblée, de dévoiler des événements mal connus et de démonter ainsi des mensonges soigneusement entretenus au sujet de l’histoire serbe. Tout en accordant une place essentielle aux faits, aux événements et à leurs acteurs principaux, cet ouvrage se veut aussi thématique. Il consacre donc d’importants développements à l’évolution des conditions économiques, des relations sociales, de la vie culturelle, et ceci tout au long des époques étudiées et à travers tous les régimes politiques sous lesquels les Serbes ont été amenés à vivre. Il s’agit donc d’un ouvrage global, dont le but est de révéler, aussi factuellement et clairement que possible, la véritable histoire du peuple serbe dans le temps et dans l’espace.

En somme, ce livre se présente comme un acte de reconnaissance et un acte de foi. Acte de reconnaissance, d’abord, à l’égard des héros anonymes de l’histoire serbe, c’est-à-dire des paysans, des pères et mères de famille, des prêtres et des moines, des artisans et des ingénieurs, des instituteurs et des médecins, qui ont permis à ce peuple de préserver son identité nationale et spirituelle à travers les siècles. Acte de reconnaissance donc, mais aussi acte de foi – en la capacité du peuple serbe à se développer librement et à maintenir sa place au centre des Balkans, et à contribuer ainsi à l’épanouissement de la civilisation en Europe, dont la Serbie est l’un des peuples fondateur.