Roman

108_1

La Mansarde

Auteur : Kis Danilo

PRIX : 11.89 €

Poème satirique

Traduit du serbo-croate par Pascale Delpech

On pourrait dire que ce livre est un roman d’amour. Mais il est en même temps une parodie de ce genre. Le narrateur qui se nomme lui-même, non sans ironie, Or­phée, est à la recherche de l’amour idéal incarné par une jeune fille qu’il appelle Eurydice. Cet Orphée moderne et urbain vit dans une mansarde au sol jonché de paille, dans d’épais nuages de fumée et entouré de saleté, de cafards, de souris, mais aussi de l’Éthique de Spinoza, de la Bible, de Don Quichotte, du Manifeste de Breton. Contemplant les étoiles, peuplant sa solitude des créations de son imagina­tion bouillonnante, écrivant enfin un ro­man sur… la mansarde qui est comme la satire de son propre idéalisme, il partage son royaume avec son ami Bouc le Savant qui est son contraire : cynique, déçu et sans illusions.

Avec brio et humour, ce texte nous promène dans l’univers bohème de notre rêveur : les livres, les voyages, des aven­tures imaginaires, des expériences amou­reuses, des beuveries à coups de cocktails explosifs, des discussions passionnées sur les grandes questions de l’existence et les problèmes de la création littéraire – bref tout un parcours initiatique au terme du­quel le narrateur finira par descendre de sa mansarde pour se mêler à la vie réelle. Dès ce premier livre, Danilo Kiš fait montre d’une grande virtuosité de style : il change sans cesse de rythme et de registre ; les images poétiques d’une grande précision se mêlent aux allusions littéraires et aux traits parodiques ainsi qu’aux citations plus ou moins cachées des Classiques ; les pas­sages lyriques succèdent à des évocations qui frôlent l’obscénité.