Roman

151_1 (1)

La Toison d’or

Auteur : Pekic Borislav

PRIX : 25.00 €

Traduit du serbe

On s’était extirpé des bas-fonds. On avait parcouru le chemin qui menait aux étoiles. On ne pouvait pas aller plus loin. On s’était emparé de la Toison d’or terrestre. Il n’y avait plus de raisons de continuer la route. Maintenant qu’ils étaient tout en haut de l’échelle, les Njegovan ne pouvaient plus que piétiner sur place. Certes, il leur était encore possible d’accroître leur fortune, d’acheter toujours plus de maisons, de commerces, d’usines, de terres, de mines, d’actions, de bijoux, d’acquérir davantage de pouvoir et de gloire, d’arracher quelques boucles supplémentaires à la Toison, mais ce serait de l’accumulation pure et simple. Ils étaient déjà si riches qu’on ne remarquait même plus qu’ils continuaient à s’enrichir. Tous leurs biens avaient moins d’importance à leurs yeux que le deuxième sac de ducats économisé, le second privilège obtenu ou, même, le moindre geste de reconnaissance publique pour leurs ancêtres à l’époque où ils n’étaient encore rien ni personne. Il leur restait à trouver un sens à leur course au profit ou, tout au moins, à remettre en cause celui qui l’avait jadis justifiée. Il convenait maintenant de placer la Toison d’or terrestre sur le plateau de la balance.

Cinq siècles d’histoire mouvementée des Balkans sont livrés ici en une fantasmagorie littéraire qui retrace l’ascension sociale et la chute d’une puissante famille serbe d’origine aroumaine: une saga en sept registres nourris de la mythologie qui accompagne l’errance de ce peuple et tourne en dérision les mirages de la société marchande. Où l’on voit que la quête de La Toison d’or se confond avec une recherche du profit et du gain qui n’épargne que les tempéraments artistes …