Ecritures féminines

3845

La Voyageuse

Auteur : Blagojevic Boba

PRIX : 20 €

Traduit du serbe par Dejan M. Babić
Texte établi par Predrag Bajčetić

La Voyageuse se présente, entre autres, comme un roman sur la dualité. Dualité de Božana dite Boba, la tante, l’autre, « Elle », qui a été déportée lors de la Seconde Guerre mondiale dans un camp de concentration dont elle n’est jamais revenue, et de sa nièce, Boba, qui ne l’a pas connue car née après sa disparition.
De cette dernière, narratrice de la première partie, nous suivons la « Première enfance » à Londres, où son père a été affecté en tant que correspondant d’un journal yougoslave, ce premier exil ponctué de découvertes, d’étonnements, de peurs, aussi, mais surtout marqué par son regard pénétrant, non dénué de fausse naïveté, devant ce monde des adultes où apparaissent les maux et la mort.
Dans la « Seconde enfance », dans la belle et tragique Bosnie, les souvenirs de vacances et la présence de sa grand-mère paternelle font revivre l’autre Boba, à qui est consacré un long récit d’une écriture à la fois réaliste et onirique.
Ces pages sur la déportation atteignent une indéniable originalité et, loin de n’exhaler que le désespoir, se terminent sur une libération spirituelle.
L’on admirera également le subtil jeu de correspondances et de références entre les différents récits qui constituent ce roman posthume, véritable livre de vie.

Boba Blagojević est née le 8 janvier 1947 à Belgrade. Elle a vécu à Belgrade, à Londres et à Oslo. Elle a étudié la mise en scène théâtrale et cinématographique et est décédée à Belgrade le 21 mars 2000. Ses cendres ont été dispersées dans la Drina.