Roman

169_1

Le point du jour

Auteur : Poderegin-Bajic Milka

PRIX : 15.00 €

Traduit du serbe par Dejan M. Babic
Herzégovine, fin du XIXe siècle : conformément aux mœurs patriarcales de son temps, une toute jeune femme, Savka, quitte sa famille et sa région pour épouser un inconnu. Après l’effroi de la nuit de noces, néanmoins, elle devient l’épouse dévouée de Tane, homme riche et considéré dans sa région.
Mais un jour Tane est retrouvé mort, probablement tué par son domestique. Pour Savka et ses deux fillettes commence une vie de tribulations : prises en charge par les frères du mari, qui gèrent sa fortune, elles devront se plier aux destins que les hommes leur imposent. Ainsi, l’histoire de Savka se ramifie en une chronique familiale extrêmement dense, où l’on découvre l’incroyable complexité des traditions, des hiérarchies et des émotions sourdes qui régissent la société serbe du siècle dernier. Cette perspective étroite s’enrichit d’échappées sur la « grande» histoire: à l’époque, la région de Pljevlje, à la frontière de l’Herzégovine et du Monténégro, passe de main en main, et chaque occupant, qu’il soit turc ou autrichien, y laisse l’empreinte de sa manière de vivre. Le récit s’achève avec l’arrivée des troupes serbes dans la région.
Au travers de l’histoire d’une famille et d’un lieu, on découvre non seulement la richesse de coutumes maintenant disparues, mais encore tout le destin d’un peuple qui sort de cinq siècles de joug étranger. Pour la première fois, c’est par les yeux des femmes que nous pouvons approcher cette suite d’événements qui allait conduire à l’attentat de Sarajevo et marquer si fortement l’histoire du monde. Ainsi, le livre de M. Bayitch-Podereguine est comme un coup de sonde précis et pénétrant dans l’histoire mouvementée des Balkans. Par son intensité dramatique, sa précision, sa puissance d’évocation, il égale, de l’avis de nombreux connaisseurs, les meilleurs récits d’Ivo Andritch.