Historie

50_1

Les faux frères

Auteur : Christitch Kosta

PRIX : 18.3 €

Mirage et réalités yougoslaves

L’ignorance du passé, proche et lointain, a rendu inantelligible la tragédie yougoslave. Elle a laissé s’imposer des schémas ou des formules qui déformaient l’enjeu du drame et travestissaient ses causes et se fins. Elle a permis à la propagande des parties en guerre de se développer sans rencontrer d’obstacle et à la désinformation d’atteindre des proportions inégalées.

L’ambition de Kosta Christitch est de restituer un minimum de savoir et de mémoire pour faire table rase des idées reçues, dispensées pendant quatre décennies de pouvoir titiste. Ainsi, contrairement à une affirmation longuement entretenue, la Yougoslavie du maréchal Tito n’a ni réglé ni apaisé la question nationale. Elle l’a, au contraire, envenimée, en lui appliquant un mécanisme singulier, copié du modèle soviétique, qui a conduit à la dislocation du pays et à l’embrasement des haines.

Les ressentiments nationaux ont pris dans le système autogestionnaire une dimension et un élan nouveaux. Et notamment le contentieux permanent entre les deux principaux peuples de l’espace yougoslave: les Croate et les Serbes, ces “faux frères” qui ont fini par s’opposer sur tout, y compris sur la langue littéraire qu’ils ont en commun et sur laquelle ils avaient fondé, dans le passé, leur rêve de fraternité.

Très informé, Kosta Christich ne se fait aucune illusion: la paix signé à Paris ne résout pas la question de l’ex-Yougoslavie; elle la suspend. Son livre interpelle