Roman

4_1

L’Homme de neige

Auteur : Albahari David

PRIX : 15.00 €

Le narrateur de L’homme de neige a une idée fixe: boire du jus d’orange. Venu de l’ex-Yougoslavie, il est invité comme écrivain en rési­dence dans une université nord-américaine. Mais sa nouvelle vie, confortable et bien réglée, dont il note minutieusement les moindres détails, ne fait tout simplement pas sens pour lui. Ses quelques cours et conférences, ses obligations sociales et ses conversations avec les profes­seurs et étudiants, tout est envahi par un sentiment d’échec et d’ennui – sentiment auquel il échappe seulement grâce à l’idée de boire du jus d’orange. Puis, cet équilibre fragile se fissure. Le narrateur a de plus en plus l’impression de flotter, voire de se désagréger. La découverte d’une armoire fermée à clef au sous-sol tourne vite à l’obsession, et lorsqu’il cède à la tentation de l’ouvrir pour y trouver des cartes et des plans de toute sorte, il ne peut s’empêcher de les placarder sur les murs de son appartement en pleine nuit .. Entouré ainsi de cartes qui illustrent les déchirures de l’Histoire et la fragilité des identités et des frontières, il sent les choses se brouiller de plus en plus autour de lui. J usqu’ à ce que les premières neiges tombent sur la ville …

David Albahari est un des romanciers les plus importants de l’ex-­Yougoslavie, et son œuvre est traduite en plusieurs langues. Né à Pec en 1948, il vit aujourd’hui au Canada avec sa famille. Ses deux romans traduits en français aux Éditions Gallimard, L’appât (Du monde entier, 1999) et Goetz et Meyer (Du monde entier, 2002), ont été très bien accueillis par la critique.