Roman

126_1

Quand les courges étaient en fleurs

Auteur : Mihailovic Dragoslav

PRIX : 12.20 €

Traduit du serbe par

Quand il parut à Belgrade, en 1968, l’année des grandes contestations, le roman de Dragoslav Mihailovic fut un véritable événement. Tout d’abord, bien sûr, en raison de ses brillantes qualités littéraires, qui n’échappèrent ni au public ni à la critique, mais aussi parce qu’il avait fait apparaître pour la première fois, en filigrane il est vrai, un sujet strictement tabou: les purges impitoyables opérées par le régime de Tito lorsque, en 1948, il rompit avec le Kominform. La pièce de théâtre qui en fut tirée fut interdite par la censure aussitôt après la première représentation.

Ce petit livre magistral révèle le désarroi d’une jeunesse avide de vivre et qui, au lendemain d’une guerre atrocement meurtrière, dans un pays dévasté, est attirée dans l’engrenage d’un système implacable, qui exige et impose, au besoin par la force, une totale soumission. C’est là ce qui donne sa vraie dimension à ce tableau tendrement réaliste et toujours actuel de la vie des banlieues pauvres d’une grande ville.