Roman

160_1

La communication sur la peste

Auteur : Petkovic Radoslav

PRIX : 13.00 €

Traduit du serbe par Alain Cappon
Les médecins – dont on peut douter de l’utilité en de telles circonstances – n’eurent pour ainsi dire quasi­ment aucun travail; alors qu’ils marchaient allègrement dans la rue, les gens étaient pris de malaises et s’effon­draient, et il ne restait plus au porteur muni de son long crochet qu’à les entasser dans la charrette; on vit mou­rir les indigents, mais aussi les riches tellement pris de court qu’ils n’avaient pas le temps de filer; on vit mou­rir les faibles, mais aussi les forts ; moururent tous les frères du monastère voisin qui s’étaient évertués, tant bien que mal, à alléger les souffrances des malheureux; mou­rurent tous les médecins, la majorité s’écroulant au che­vet de leur dernier malade; les médecins moururent tous, sauf un – moi.