Roman

247_1

Migrations

Auteur : Tsernianski (Crnjanski) Milos

PRIX : 25.00 €

Traduit du serbe par Velimir Popovic

« Migrations de Milos Tsernianski a toutes les apparences d’un roman historique. L’auteur a trouvé sa matière dans l’histoire de la diaspora serbe en Vojvodine, à l’époque de la domination austro-hongroise. Une époque très longue, caractérisée par l’affrontement permanent entre les Austro-hongrois et les Turcs qui occupaient la Serbie depuis trois siècles, toujours prêts à bondir vers le Nord. Les Autrichiens, pour défendre leur frontière méridionale, offraient volontiers l’asile aux Serbes aptes au métier des armes et prêts à s’engager dans les rangs de leur armée. Ils étaient nombreux, d’autant que leur pays était en grande partie occupé par l’armée du sultan.

Après avoir vainement attendu la reconquête du pays natal, ces émigrants serbes se sont enracinés dans leur nouveau milieu. Certains embrassaient la carrière d’officier tandis que d’autres devenaient commerçants ou artisans. Cependant, l’appartenance religieuse et nationale de cette population représentait un obstacle important à leur affirmation personnelle et sociale dans l’Empire. Bien que souvent capable, les Serbes orthodoxes ne pouvaient aucunement prétendre aux même fonctions que leurs collègues d’autres nationalités ou d’autres confessions. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux regardaient à L’Est avec envie le grand Empire russe, pensant qu’ils seraient mieux là-bas, sur cette terre slave et orthodoxe.

Périodiquement, des groupes entiers des Serbes, comprenant des soldats de métier, quittaient la Vojvodine pour la Russie, s’adaptant avec un bonheur inégal à leur nouveau milieu et perdant tôt ou tard leur identité nationale. La vie de la population serbe en Autriche et surtout le sort de ceux qui décidèrent d’aller plus loin vers l’Est, telle est la trame historique qui sert de support au roman de Milos Tsernianski…la suite…

La presse